6 février 2023

Agenda, activité culturelle et sportive

Brûlé·e·s

16 octobre 2021 | 15 h 30 min - 17 h 00 min

13 et 16 octobre 2021

Brûlé.e.s, ou l’adolescence à fleur de peau : à travers une écriture théâtrale d’une conception originale, l’auteure et metteuse en scène Tamara Al Saadi parle de la jeunesse d’aujourd’hui, de disc...

Brûlé·e·s
  • octobre 2021
    • mercredi 13 14 h 30 min - 16 h 00 min
    • samedi 16 15 h 30 min - 17 h 00 min

TEXTE Tamara Al Saadi
AVEC LA COLLABORATION DE Hicham Boutahar, Saffiya Laabab, Élise Martin, Alexandre Prince, Frederico Semedo
Mise en scène Tamara Al Saadi

Brûlé.e.s, ou l’adolescence à fleur de peau : à travers une écriture théâtrale d’une conception originale, l’auteure et metteuse en scène Tamara Al Saadi parle de la jeunesse d’aujourd’hui, de discrimination, d’assignation et de racisme. Après le succès de PLACE, l’artiste propose un spectacle en trois temps, en interaction partielle avec le public. D’abord, un tirage au sort ! Des rôles sont imposés d’office aux cinq comédiens réunis dans un espace de jeu qui peut être des plus variés : hall d’établissement, classe, plein air ou plateau de théâtre. Durant une vingtaine de minutes, le spectateur découvre cinq jeunes enfermés dans un établissement scolaire et comment un affrontement naît entre les petits dealers de la « bande à Ilham » et Minah, le bouc émissaire de la classe… Brûlé.e.s joue sur la verticalité des rapports, l’oppression, les sentiments d’appartenance, les jeux de masques, jusqu’à désigner les frontières d’une banlieue comme les frontières du monde. Cela vous a-t-il plu ? Eh bien rejouons. Cette fois-ci, ce sont les spectateurs qui votent pour attribuer les personnages aux comédiens (qui connaissent donc tous les rôles). Des renversements ont lieu, l’histoire résonne autrement. Une véritable expérience de l’apparence et de l’identité se joue sous nos yeux, et nous interroge sur nos croyances, nos a priori nos jugements. Est-ce fini ? Non, une troisième partie vient prolonger cette variation, qui montre à quel point tout est fiction. À vous d’en être une fois encore le spectateur pour continuer à voir et entendre cette parole qui parle d’exclusion et de solitude. Oui, le collège brûle – mais pas comme vous croyez. Ce théâtre de l’adolescence impose ici sa puissance et sa fraîcheur par un engagement de jeu et une puissance scénique d’une sensible et indéniable inventivité.

Retrouver toute l’actualité culturelle et sportive de Saint-Denis. Pour proposer un nouvel événement suivez la procédure ici