6 février 2023

Agenda, activité culturelle et sportive

Un conte de Noël

27 septembre 2020 | 15 h 30 min - 17 h 50 min

9 - 27 septembre 2020

Nous sommes à Roubaix, quelques jours avant Noël. Mais ce pourrait être n’importe où ailleurs. Dans une famille pas tout à fait comme les autres, les Vuillard, un vieux couple amoureux, toujours un...

Un conte de Noël
  • septembre 2020
    • mercredi 09 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • jeudi 10 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • vendredi 11 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • samedi 12 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • dimanche 13 15 h 30 min - 17 h 50 min
    • lundi 14 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • mercredi 16 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • jeudi 17 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • vendredi 18 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • samedi 19 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • dimanche 20 15 h 30 min - 17 h 50 min
    • lundi 21 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • mercredi 23 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • jeudi 24 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • vendredi 25 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • samedi 26 20 h 00 min - 22 h 20 min
    • dimanche 27 15 h 30 min - 17 h 50 min

D’APRÈS LE FILM DE Arnaud Desplechin
MISE EN SCÈNE Julie Deliquet

Nous sommes à Roubaix, quelques jours avant Noël. Mais ce pourrait être n’importe où ailleurs. Dans une famille pas tout à fait comme les autres, les Vuillard, un vieux couple amoureux, toujours uni, et leurs trois enfants. Par le passé, la mort prématurée du petit Joseph, le fils aîné, a provoqué la déchirure. La sœur a banni l’un de ses frères. Aujourd’hui ils se retrouvent tous, trois générations, parents, enfants et petits-enfants, le temps d’un repas, d’une fête. Les traumatismes ressurgissent, les non-dits, les trop-dits. L’humour se fait coupant, toujours sur le fil du rasoir, mais le rire n’est jamais loin non plus. Les émotions affleurent, débordent et réparent.
Avec son collectif In Vitro, Julie Deliquet adapte Un conte de Noël, écrit et filmé par Arnaud Desplechin, avec douze acteurs sur scène donnant à voir et à vivre la famille sous toutes ses coutures. Les jalousies, la colère, la tendresse, les fantasmes, les déceptions, les vies rêvées… Sur un plateau bi-frontal, la metteure en scène déroule le ballet des émotions dans un récit choral, hyper-collectif, tissant ou détricotant le fil d’une généalogie qui renverse les rôles, à la poursuite des liens du sang et du cœur, à la lisière fragile du réel et de la fiction. Si le film est imprégné de théâtre, la pièce conjugue aussi les références. Elle convoque monstres et fables, religion et psychanalyse, théâtre et cinéma. Par l’empreinte tchékhovienne dans la mélancolie des jours qui passent et par grandes touches tragicomiques shakespeariennes, Julie Deliquet entrelace le drame, la joie et le songe en des possibilités infinies de jeu et toujours dans la magie du conte.

Retrouver toute l’actualité culturelle et sportive de Saint-Denis. Pour proposer un nouvel événement suivez la procédure ici